Iltet : Biberons, Tétines et sucettes sans bisphénol A et sans paraben made in France
L'allaitement au biberon avec une tétine classique
Bébé n’ouvre que légèrement sa bouche pour recevoir l’aréole de la tétine car son diamètre est réduit et sa forme est conique, ce qui limite les mouvements de la mâchoire du bas. Ses lèvres vont réaliser un joint étanche autour de la tétine.
 
L’effort des muscles masticateurs est 2 à 3 fois moins important qu’au sein, ce qui fait que nous n’observons pas les oreilles « bouger ». Puis la pointe de la langue réalise un mouvement en piston, qui, répété plusieurs millions de fois, va enfoncer le palais vers le haut et au détriment des fosses nasales.
Au début du biberon, le lait s’écoule seul sous l’effet de la pesanteur et la faible sollicitation des muscles masticateurs ne permet pas une fermeture étanche postérieure de la cavité buccale, ce qui génère souvent des apnées respiratoires. Pour pouvoir respirer, l’enfant place sa langue contre l’extrémité de la tétine afin d’empêcher l’écoulement du lait. Il va respirer par la bouche dont le couloir aérien est plus important que celui des fosses nasales car il ne dispose que d’un délai très court pour inspirer un volume d’air suffisant.
 
Ce défaut d’étanchéité de la cavité buccale entraine aussi l’absorption d’un mélange air-lait à l’origine de nombreuses otites et coliques.
Le volume important du téton de la tétine amène à une position basse et arrière de la langue qui limite aussi la bonne fermeture postérieure de la bouche de bébé.
En fin de biberon, les muscles des joues travaillent plus pour créer une dépression intra-buccale importante pour faire sortir le lait du biberon, ce qui va limiter la croissance transversale des arcades dentaires.
 
TETINES & SUCETTES
Points importants :
- Ouverture limitée de la cavité buccale.
      => Le lait s’écoule seul sous l’effet de l’apesanteur => Faible sollicitation des muscles masticateurs : absence de stimulation de croissance et fermeture incomplète de la cavité buccale postérieure (Risques de fausses routes et d’otites)

- Effort maximum des muscles des joues
 
- Mouvement en piston de la langue => Enfoncement du palais
      => Modifie la position des dents.
 
- L’enfant fait des apnées et respire par la bouche
- C’est la bouche de bébé qui s’adapte à la tétine